Bloodwitch Luz Oscuria, "Le Novae Terrae, tome 2 : La Guerre du Pouvoir", extrait n°2 - L'Antre de Bloodwitch

dimanche 28 juin 2020

Bloodwitch Luz Oscuria, "Le Novae Terrae, tome 2 : La Guerre du Pouvoir", extrait n°2

Couverture de "Le Novae Terrae, tome 2 : La Guerre du Pouvoir", de Bloodwitch Luz Oscuria
"Le Novae Terrae, tome 2 : La Guerre du Pouvoir", de Bloodwitch Luz Oscuria


     Eleonore passa bien entendu devant la sépulture du spirite Allan Kardec, Hippolyte Léon Denizard Rival de son vrai nom, né en 1804 et décédé en 1869. Mais le « codificateur du spiritisme » ne lui apporta aucune réponse. De même en ce qui concerne le journaliste Victor Noir, autrement nommé Yvan Salmon, mort en 1869. Eleonore savait que le « Gisant » avait pour réputation de transmettre la fertilité aux femmes et aux enfants. De fait, sa statue, modelée depuis son véritable corps nu puis habillé a posteriori par le créateur de l’œuvre, Jules Dalou, dégageait un fort réalisme masculin. De plus, la partie virile de la statue s’oxydait dangereusement à force que les femmes viennent s’y frotter. Eleonore avait trouvé cela fort intéressant, et s’était elle-même prêtée au jeu, non sans amusement, devant une foule de touristes ébahis qui n’en revenaient pas que l’on puisse s’adonner à des divertissements sexuels en public et en plein jour.
     Alors que l’on venait de faire appel au conservateur afin de faire cesser cette mascarade indécente, Eleonore avait déjà plié bagage pour se diriger vers le mythique chemin du Dragon, dans la 19e division du cimetière. Ce chemin était un phénomène pour qui avait un intérêt lié à l’occultisme, comme c’était le cas d’Eleonore. Elle put ainsi vérifier la véracité de ces dires qui parlaient d’une allée très mal entretenue, où les ronces avoisinaient les tombes et autres mausolées. Cela était bien vrai, et de plus, elle put s’apercevoir que les racines de certains arbres semblaient vouloir s’enfuir, soulevant curieusement les pierres tombales par endroits. On ne pouvait voir cela nulle part ailleurs dans le cimetière.
     Mais si Eleonore avait tenu à se rendre dans ce chemin du Dragon, ce n’était pas seulement pour constater son état. Elle avait entendu dire que le célèbre Comte Dracula y serait enterré. Jamais personne ne put résoudre ce mystère. En tout cas, on sait de source sûre que la chapelle Bibesco-Brancovan, en bordure du chemin du Dragon, dans la division 28, renferme le corps d’un Voïvode de Valachie qui appartenait à l’Ordre du Dragon, à l’instar de Vlad II et Vlad III Basarab. Et bien entendu, Eleonore ne parvint pas à découvrir où pourrait se trouver la tombe du Comte Dracula, malgré plusieurs heures passées à la rechercher.
     Pendant ce temps, en Espagne, Maria-Theresa avait refait surface. Et elle n’était pas seule. En effet, inquiète de ne pas avoir revu Eleonore depuis son départ en 1748, elle avait patienté plus de 150 ans avant de se décider à aller demander de l’aide. Et elle avait donc abandonné son domicile espagnol en 1900, tout juste deux petites années avant le retour de celle qu’elle devait guider et protéger. Elle avait quitté le pays dans le but de revenir là d’où elle était venue, la Hongrie.
     Elle perdit de nombreuses années avant de retrouver la personne qu’elle s’était promis de chercher. Et ce n’est que bien des années après la signature du traité de Trianon en 1920, rattachant la Transylvanie à la Roumanie, qu’elle rencontra celui qu’elle pensait lui être utile pour suivre la trace d’Eleonore. Mais quand elle entreprit de retourner en Espagne, en 1936, la guerre y faisait rage depuis le 17 juillet entre les républicains et les nationalistes menés par le général Franco. Celle-ci ne prit fin qu’en avril 1939, par la victoire des nationalistes qui établiront une dictature qui durera 36 ans, empêchant ainsi Maria-Theresa de pouvoir vivre à nouveau dans son pays d’adoption.
     Ce n’est finalement qu’en 1975 qu’elle put rentrer en Espagne. Mais Eleonore étant en Angleterre, sur les traces du Vampire de Highgate, les deux femmes ne purent se retrouver. Maria-Theresa se rendit tout de même compte que quelqu’un avait habité la maison après son départ en 1900. En effet, Eleonore y avait réélu domicile entre 1902 et 1919. Elle avait donc bon espoir que son ancienne protégée reviendrait. 


* "Le Novae Terrae, tome 2 : La Guerre du Pouvoir", disponible le 18 juin 2020, à retrouver sur les liens suivants : 

Bookelis en physique : https://bit.ly/LNVTt2Bookelis
TheBookEdition en physique : https://bit.ly/LNTt2TBE

Retrouvez la liste complète des articles de l'Antre, triée par mondes, en cliquant ICI =)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire