Bloodwitch Luz Oscuria, "Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", extrait n°1 - L'Antre de Bloodwitch

dimanche 15 mars 2020

Bloodwitch Luz Oscuria, "Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", extrait n°1

Couverture de "Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", de Bloodwitch Luz Oscuria
"Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", de Bloodwitch Luz Oscuria

     A l’origine du monde, on raconte qu’il était un Vampire qui ne correspondait pas à la description que l’on en connaît aujourd’hui. En effet, Aleksis Sazanùs, le premier Vampire de l’histoire, n’avait pas de crocs de Vampire. On dit qu’il entretint une longue et belle romance avec une humaine, et qu’il ne se rendra compte qu’à ses dépens que celle-ci lui cachait bien des choses quant à ses facultés. Car cette humaine était aussi une Sorcière aguerrie, et elle s’était toujours bien gardée de lui faire savoir toute l’étendue de ses aptitudes.
     Elle était éperdument éprise de lui, mais lui ne voulait pas d’elle à ses côtés. Qu’à cela ne tienne, elle usa de ses pouvoirs afin d’hypnotiser Aleksis, et parvint à ses fins sans difficulté. Elle était au courant de sa nature Vampirique, et qu’il avait donc besoin de sang humain pour se nourrir. Mais son amour pour lui était tel qu’elle lui sacrifiait chaque jour une partie du sien pour qu’il puisse s’abreuver. Son appétit était si avide qu’il faillit assassiner sa compagne à plusieurs reprises, et l’envoûtement aidant, il s’en voulait énormément chaque fois que celle-ci se mettait à agoniser.
     Durant les journées, le Vampire se cachait de la lumière du soleil, celui-ci pouvant le tuer. Pendant ce temps, la Sorcière tenait son échoppe d’herboristerie, qui était particulièrement fréquentée par ses semblables humains. Ceux-ci lui rendaient visite pour lui quémander principalement des plantes qui leur permettraient de guérir leurs maladies plus ou moins graves. Dans de plus rares cas, on venait lui acheter des philtres d’amour, voire des sortilèges pour magnétiser quelqu’un.
     Craignant que son compagnon n’apprenne qu’elle maîtrisait beaucoup mieux ses capacités qu’elle ne voulait bien le montrer, elle répondait toujours la même chose à tous les badauds qui lui demandaient ce genre de service : « Je ne connais point ces sortilèges de Sorcières, je n’en suis point une moi-même. » Mylena Zetùnova protégeait ses compétences de cette manière, de sorte que bien peu de gens purent savoir qui elle était réellement. Elle était intelligente, elle était passée maître dans l’art de camoufler ses secrets, et n’avait confié toute l’étendue de ses dons qu’à ceux à qui cela était nécessaire.
     De cette union entre ce Vampire hypnotisé et cette Sorcière naquit Luisù Sazanùs, le premier Vampire muni d’une paire de crocs de l’histoire. Constatant la présence de ces canines démesurément longues sur son enfant, Mylena se posa mille et une questions, et craignant les agissements futurs de cet enfant, elle décida de le renier, puis de l’abandonner. Le père n’eut pas son mot à dire à ce sujet, notamment parce qu’elle lui expliqua les visions qu’elle avait eues au moment de la naissance de son fils, visions qui lui permirent de prendre conscience que Luisù deviendrait une grande menace pour le monde. Il fallait prendre une décision radicale afin de l’empêcher de nuire, et la Sorcière n’eut d’autre idée que de se débarrasser de lui.
     Mais Luisù survécut à cet abandon, et il avait compris que les humains dont sa mère faisait partie n’étaient rien qu’une race inférieure à la sienne, qui était immortelle du fait de sa nature à demi Vampirique. Avide de pouvoir, il était convaincu que le moment venu, il pourrait dominer le monde. Il entama une croisade contre ces humains, et il commença à les massacrer les uns après les autres, sans que quiconque puisse l’en empêcher.
     De son côté, le père de Luisù se rendit compte que son fils n’était pas mort, et qu’il tentait de prendre le contrôle absolu sur la planète, que lui-même possédait. Devant la menace que son rejeton devenait, il transmit le pouvoir que son sang lui avait donné, en le faisant boire à une jeune femme qu’il trouva au hasard de ses pérégrinations. Une femme nommée Eleonore, qu’il jura de protéger de tout danger, afin que sa race ne puisse être éliminée. Il confia Eleonore à une servante de la cause des Vampires sans crocs, Maria-Theresa. Le mari de celle-ci, Igor Rostadov, était un noble Roumain ambitieux qu’Aleksis s’était mis dans la poche en le métamorphosant lui aussi en Vampire sans crocs.
     La sorcière, quant à elle, dut également admettre le fait que son fils Luisù avait survécu à son abandon, car il décimait tellement d’humains qu’elle n’eut d’autre choix que d’accepter l’évidence. Elle fit tout son possible afin de l’empêcher de nuire encore davantage à ce monde et à ses habitants qu’elle chérissait tant. Il lui fallut une profonde réflexion pour mettre un stratagème au point, mais elle y parvint.


* "Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", disponible le 18 mars 2020, à retrouver sur les liens suivants : 

TheBookEdition : http://bit.ly/LivresTBE


Retrouvez la liste complète des articles de l'Antre, triée par mondes, en cliquant ICI =)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire