Bloodwitch Luz Oscuria, "Growing Antichrist, tome 1", part 00 : L'étincelle - L'Antre de Bloodwitch

lundi 16 novembre 2015

Bloodwitch Luz Oscuria, "Growing Antichrist, tome 1", part 00 : L'étincelle

NDLR : Cet article a été publié initialement le 22 février 2014.

"Growing Antichrist, tome 1", de Bloodwitch Luz Oscuria
"Growing Antichrist, tome 1", de Bloodwitch Luz Oscuria

Le lundi 13 novembre 2000, au sein d'un petit collège de banlieue Parisienne. Une jeune fille de 15 ans qui profite de l'absence de l'un de ses professeurs et de la permanence qui s'ensuit pour dégainer une page double, grand format, et coucher sur le papier les premiers mots de sa nouvelle idée d'écriture. Elle a alors déjà rédigé de nombreux textes au courant des années précédentes : pièces de théâtre, essais, poèmes... et pensait créer une énième nouvelle, qui viendrait prendre la poussière avec le reste. Cette adolescente pour qui l'écriture représente toute sa vie, c'est moi. J'étais alors bien loin d'imaginer que de ces quelques lignes découlerait le projet d'écriture le plus ambitieux, et certainement aussi le plus abouti, de tout ce que j'avais pu réaliser jusque-là.

C'est ce jour qu'est né Growing Antichrist, sous un autre nom. De feuilles volantes en feuilles volantes, je suis passée aux cahiers de 96 pages en grand format. "Maman, achète-moi un nouveau cahier, j'ai fini le dernier." "Déjà ?!" Eh oui, je ressentais un besoin insatiable de continuer encore et encore cette petite histoire qui devait pourtant rester sans intérêt, comme tous mes autres écrits. 2004 fut mon année la plus prolifique, 11 chapitres d'une cinquantaine de pages chacun furent rédigés en l'espace de 12 mois. C'était la première fois que je me sentais transportée à ce point par ce que je faisais vivre à des personnages créés de toutes pièces. Et, un beau jour de l'an 2006, j'ai tout arrêté, tout rangé dans un coin, précieusement. J'en étais alors à mon chapitre 19, au milieu de la 860ème page de mon 8ème cahier, après une vingtaine de doubles pages volantes scotchées les unes aux autres qui constituent les 3 premiers chapitres. Pourquoi donc avais-je tout laissé tomber, alors que j'étais dans mon avant-dernier chapitre? J'avais en effet décidé de poser le point final de mon histoire à la fin d'un 20ème chapitre que je m'étais juré d'être le dernier, ladite fin en tête depuis bien longtemps déjà. Mais pourquoi ne l'avais-je pas fait ?

J'ai fait vivre des tonnes de choses à tous mes personnages. Ils ont tous été construits de bout en bout par mes soins, avec un caractère propre à chacun d'entre eux. Ils ont tous évolué dans un monde entièrement construit par mon seul esprit. Et, alors que j'approchais du point final, je n'ai pas eu le courage de terminer. Il m'était trop difficile de me dire que bientôt, à peine une centaine de pages plus loin, tout prendrait fin. Il m'aura fallu 8 ans pour dépasser cette pensée. Huit longues années pour me décider à dépoussiérer mes manuscrits, et commencer à rédiger le tout sur ordinateur, à faire la mise en page autour, à corriger les coquilles, modifier des noms, des lieux, des paragraphes tout entiers parfois. Je suis dans cette étape depuis quelques semaines maintenant, le premier chapitre est par ailleurs bouclé. J'ai décidé que cette année 2014 signerait la sortie du 1er tome de ce récit, 14 ans après en avoir écrit les premières lignes.

* "Growing Antichrist, tome 1", disponible depuis le 13 novembre 2014, à retrouver sur les liens suivants : 

Bookelis en physique : https://bit.ly/GAt1Bookelis
Lulu en physique : http://bit.ly/GAt1Lulu
TheBookEdition en physique : https://bit.ly/GAt1TBE

Retrouvez la liste complète des articles de l'Antre, triée par monde, en cliquant ICI.