Bloodwitch Luz Oscuria, "La Brume de l'oubli" - L'Antre de Bloodwitch

dimanche 16 juin 2019

Bloodwitch Luz Oscuria, "La Brume de l'oubli"

La couverture de "La Brume de l'oubli"

C'est la première fois que je fais ça. La première fois que je publie deux ouvrages en une seule année. Cependant, mettons-nous bien d'accord, mon recueil "De Retour des Ténèbres", sorti le 14 avril dernier, était en quelque sorte déjà écrit depuis bien longtemps puisque les poèmes qu'il contient ont été rédigés entre 2002 et 2008. Le travail n'a réellement été que la mise en plage finalement. Et ça représente déjà pas mal de temps passé devant mon écran, mine de rien. Mais clairement, je n'ai pas écrit de nouveauté.

Néanmoins, aujourd'hui, c'est bien d'une nouveauté qu'il s'agit. Je vous présente, ci-dessus, la couverture complète de mon prochain livre, que j'ai nommé "La Brume de l'oubli". Vous pouvez cliquer sur l'image afin de l'agrandir. Au cas où vous auriez des difficultés pour ce faire, je vous colle la 4ème de couverture ici :

« Je m’appelle Catherine. J’ai 35 ans, un appartement à Paris qui m’appartient, et un travail bien payé. J’ai aussi un fils de 5 ans, William, et une nounou en or, Claire. J’ai tout pour être heureuse. Et pourtant… »Suivie par un psychologue, elle tente d’avoir une vie normale au milieu des moments où elle perd pied entre alcool, débauche et trous noirs. Témoin privilégié d’un meurtre dans la supérette où elle a ses habitudes, sa petite vie déjà pas si tranquille va basculer, en seulement une semaine.

Mes livres précédents avaient tous un contexte de création particulier. "Nuit sur Pandémonia" (2013), "Fiat Tenebra" (2015) et "Les Saigneurs Divyns" (2017) ont eu leur base construite via un site web. "Growing Antichrist, tome 1" (2014), quant à lui, est le premier volume d'une pentalogie que j'ai débutée sur format papier, pour un total de 925 pages, 14 ans plus tôt. Enfin, mon recueil de poèmes, "De Retour des Ténèbres" (2019), comme dit plus haut je disposais également déjà des écrits.

Pour "La Brume de l'oubli", je suis partie d'une page entièrement blanche. Tout ce que je savais de cet ouvrage lorsque j'en ai commencé la rédaction, c'est que je voulais en faire un récit parfaitement réaliste, rédigé au présent et à la première personne, exactement à l'inverse des précédents. Parce que j'aime les défis, et celui-là en était un. Parce que oui, je dois reconnaître que si je ne me contrôlais pas, absolument toutes mes histoires prendraient une voie surnaturelle, d'une manière ou d'une autre. Pour "La Brume de l'oubli", j'ai fait un tout autre choix, et j'ai réussi à m'en tenir à ce défi de m'interdire toute allusion venue d'un autre monde. Nous avons donc là un roman réaliste qui se rapproche du thriller, à tendance psychologique, dont l'histoire se déroule à Paris, en 2019, et qui tourne autour de la vie tout de même bien particulière de la narratrice, Catherine. C'est qu'elle en a des choses à dire, et surtout à vivre ! Il aura donc fallu pas moins de 224 pages pour qu'elle puisse raconter son histoire. Pour autant, celle-ci ne couvre qu'une petite semaine de sa vie.

* "La Brume de l'oubli", disponible depuis le 15 août 2019, à retrouver sur les liens suivants : 

Bookelis en physique : https://bit.ly/LBdloBookelis
Lulu en physique : http://bit.ly/LBdloLulu
TheBookEdition en physique : http://bit.ly/LBdloTBE

Retrouvez la liste complète des articles de l'Antre, triée par monde, en cliquant ICI.