Bloodwitch Luz Oscuria, "Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", extrait n°3 - L'Antre de Bloodwitch

dimanche 29 mars 2020

Bloodwitch Luz Oscuria, "Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", extrait n°3

Couverture de "Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", de Bloodwitch Luz Oscuria
"Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", de Bloodwitch Luz Oscuria

     Pendant ce temps, du haut de sa tour qui ressemble bien plus à une vieille bâtisse qu’à un château, la grande et svelte Eleonore doute. Sa seule piste pour mettre la main sur ce qu’elle cherche depuis si longtemps est un homme qui ne semble pas au fait de quoi que ce soit. Il est pourtant impossible qu’il ne sache rien. Quand elle lui a évoqué l’objet qu’elle convoite, il aurait dû réaliser de quoi elle parlait, il aurait dû tressaillir au moins, prendre la fuite au pire. Et elle l’aurait certainement rayé de la surface de la Terre pour cet affront. Ce qu’elle aurait sans nul doute regretté ensuite, puisqu’il est sa seule chance d’arriver à ses fins.

     Qu’il ignore qui elle est, elle trouve cela plutôt logique. Au fil des siècles, elle avait pris grand soin de cacher son existence. Elle n’était qu’une simple mortelle comme Tomasz, lorsque le premier Vampire, Aleksis Sazanùs, était venu la métamorphoser à son image. Elle avait parfaitement conscience du destin auquel elle était vouée depuis plusieurs centaines d’années. Ce Vampire l’avait rendue telle qu’elle est devenue, afin qu’elle puisse être en mesure de lutter contre les descendants de son fils naturel, Luisù, qu’il avait eu avec la Sorcière Mylena Zetùnova.
     Pour ce faire, elle comptait sur le fait de transformer à son tour tous les humains qu’elle trouverait tout au long de sa longue existence. Mais elle réalisa au fil des ans qu’elle en était empêchée. A mesure qu’elle faisait boire son sang à des humains, car telle était la seule manière de transmettre le don d’immortalité qu’elle tenait d’Aleksis, elle voyait ses nouveaux alliés tomber morts les uns après les autres. Il lui fallut quelques centaines d’années de recherches et de questions posées à tous les Sorciers dont elle avait croisé la route, pour comprendre.
     Elle était victime d’un maléfice. Elle avait été bridée dans sa capacité à se créer une armée pour pouvoir lutter contre celle de Luisù. Son objectif n’était pas des plus simples, puisqu’il s’agissait pour elle de vaincre celui par qui le chaos était né. En effet, les descendants de Luisù, avec les longues canines qu’il leur avait léguées, prenaient un malin plaisir à décimer les humains à travers le monde. Ils permirent ainsi à ces mêmes humains de se rendre compte que les créatures de la nuit existent bel et bien. Et c’est de cette façon que le poète allemand Heinrich Augustin Von Ossenfelder put établir la première définition historique du Vampire avec de longues canines en rédigeant son poème « Der Vampyr », en 1748.
     Lorsqu’elle avait eu connaissance de ce texte, dont elle en a justement évoqué la réalité à Tomasz la veille, elle était entrée dans une rage folle. A partir de cette année-là, les Vampires devinrent des créatures de plus en plus réputées. Bram Stocker en avait lui-même fait son pain avant Goethe, puis Anne Rice, suivie par d’autres écrivains à la renommée mondiale. Tout cela, à cause des descendants de Luisù Sazanùs. Il était tombé au combat en 1470 face au premier Chasseur de l’histoire, créé par les Eternels qui étaient eux-mêmes l’invention de Mylena Zetùnova. Eleonore avait pour mission d’empêcher les Vampires aux longues canines de prendre le contrôle de la Terre, cette Terre qui appartenait en premier lieu pourtant à Aleksis, premier Vampire sans crocs de l’histoire, premier Vampire tout court.


* "Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", disponible depuis le 18 mars 2020, à retrouver sur les liens suivants : 


Retrouvez la liste complète des articles de l'Antre, triée par mondes, en cliquant ICI =)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire