Le Fléau de Breslau - L'Antre de Bloodwitch

samedi 25 avril 2020

Le Fléau de Breslau

Affiche du film le Fléau de Breslau
Le Fléau de Breslau

Derrière ce nom qui ne paie pas de mine, "Le Fléau de Breslau" cache un policier mêlé d'un thriller à la sauce polonaise. Sorti sur la plateforme Netflix le 22 avril dernier, il y a donc tout juste quelques jours, il a été réalisé par Patryk Vega et met principalement en scène deux actrices répondant aux noms Iwona Bielska et Malgorzata Kozuchowska.


Ne vous attendez pas à un film époustouflant en terme d'effets spéciaux, car il n'y en a pour ainsi dire pas ! Les moyens déployés pour ce film sont par ailleurs très limités et en plus, la totalité du film a été tournée en l'espace de 18 jours seulement. Cependant, je l'ai tout de même trouvé particulièrement intéressant. Déjà par son thème. Voici la synopsis donnée par Netflix :

"Après la découverte d'un cadavre cousu dans une peau de vache, une policière de Breslau enquête sur un tueur qui exécute ses victimes comme au XVIIIème siècle."

En clair, chaque jour à 18h, un nouveau crime est commis dans la petite ville de Breslau, en Pologne, et l'inspectrice Helena Rus est mise rapidement sur l'affaire. Le film tourne principalement autour de cette policière, campée par Malgorzata Kozuchowska, que l'on ne connaît pas forcément en France mais qui a pourtant une belle filmographie. Et elle a déjà joué dans pas mal de séries polonaises également. Ce que l'on remarquera en premier lieu chez ce personnage, ce sera sa coupe de cheveux somme toute assez surprenante, mais aussi et surtout sa façon d'être. Elle parle comme un camionneur, se comporte comme un camionneur, et on a d'entrée de jeu bien du mal à trouver une once de féminité chez elle. On aura également du mal à avoir la moindre sympathie pour elle, tant elle paraît sèche et distante. Pourtant, tout au long du film, on va découvrir une personne qui refoule finalement ses émotions, et qui est dotée d'une certaine sensibilité. Je ne peux en dire plus, au risque de spoiler le film.

De l'autre côté, on a une autre femme flic qui est appelée à aider la première. Celle-ci est jouée par Iwona Bielska, dont la filmographie est également bien fournie. Son personnage  dans le film dont je parle ici correspond pratiquement mot pour mot au portrait que je dressais de la première. Mais pour ma part, je trouve son portrait psychologique bien plus intéressant, mais encore une fois, je ne vais pas vraiment pouvoir en dire davantage, car j'en dirais trop sur le scénario autrement. Sachez juste qu'elle est très intéressante à suivre, et que la construction du personnage est vraiment bien faite. Elle aussi cache une sensibilité, bien plus exacerbée par ailleurs que sa collègue, et dès son arrivée on va être surpris.

Certains téléspectateurs ont comparé "Le Fléau de Breslau" à d'autres films tels que "Seven", en féminisé (quoi que pour le coup, les deux personnages principaux auraient été des hommes, il n'y aurait pas eu grande différence selon moi), ou encore "Les rivières pourpres". Ce film est déconseillé aux moins de 18 ans. Cette recommandation s'explique par l'extrême violence dans les images. Ici, nous avons des scènes de crime particulièrement impressionnante, j'oserais même dire que chacune d'entre elles fait office de véritable oeuvre d'art, au risque de paraître psychologiquement dérangée.

En conclusion, "Le Fléau de Breslau" est un film appréciable, pas du tout impressionnant si ce n'est pas ses scènes de crime que j'ai vraiment trouvé intéressantes, un scénario assez simpliste, mais avec des scènes auxquelles on ne s'attend pas forcément, et un final que j'ai trouvé génial !

Retrouvez la liste complète des articles de l'Antre, triée par mondes, en cliquant ICI =)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire