Bloodwitch Luz Oscuria, "L'Ombre du souvenir", extrait n°3 - L'Antre de Bloodwitch

dimanche 24 novembre 2019

Bloodwitch Luz Oscuria, "L'Ombre du souvenir", extrait n°3

Couverture de "L'Ombre du souvenir", de Bloodwitch Luz Oscuria
"L'Ombre du souvenir", de Bloodwitch Luz Oscuria

     Cette nuit-là, je m’étais couché à la fois heureux d’avoir passé une excellente soirée, et attristé qu’elle ne soit pas restée avec moi. Je me demande encore aujourd’hui, alors que cela fait déjà plusieurs mois, ce qui serait arrivé si j’avais pu l’inviter chez moi, si elle avait accepté d’entrer, si elle avait donné son accord pour passer la nuit avec moi. Comment se serait déroulée cette nuit ? Aurait-elle été satisfaite ? Etait-ce ce qu’elle aurait voulu, quand elle m’a proposé de l’accompagner à ce feu d’artifice ? Je ne le saurai sans doute jamais, car je n’ai pas osé lui dire ce que je voulais.
     Le lendemain de cette soirée-là, elle m’avait dit bonjour comme d’habitude, comme s’il ne s’était rien passé. Je dois reconnaître qu’en effet, il ne s’était rien passé de plus qu’une simple veillée entre amis, à profiter d’un simple feu d’artifice puis d’une simple bière dans un café bondé. Tellement bondé que nous avions à peine pu nous parler, car nous ne nous entendions pas. Nous avions alors passé notre temps à nous regarder l’un l’autre, sans rien dire. Les rares fois où nous avions échangé un mot, ce fut pour se décider à reprendre un verre. Puis pour se décider à rentrer chez nous. C’était à la fois hilarant et triste.
     J’apprécie de moins en moins la solitude de mon appartement, quand j’y reviens le midi et surtout, quand j’y reviens le soir. Avant, à Saint-Germain, j’avais régulièrement Mylène au téléphone le soir, ce qui me permettait de passer des soirées agréables. A présent, je n’ose plus essayer de l’appeler, j’ai compris qu’elle ne souhaite plus du tout me parler, il ne me sert à rien d’insister. Elle saura où me trouver le jour où elle aura besoin de moi. Si tant est qu’elle en ressente le besoin un jour, car c’était toujours moi qui avais besoin d’elle que l’inverse.
     Demain, nous serons lundi. Une nouvelle semaine va débuter, sans doute aussi joyeusement que les précédentes. Mais pour l’instant, il faut que je dorme un peu. Je dors mal ces temps-ci, car je me réveille très régulièrement. Cette femme aux longs cheveux châtains que j’ai déjà vue auparavant dans mes songes, je l’aperçois souvent dans mes rêves en ce moment. Il y a quelques nuits, j’ai pu découvrir son visage pour la première fois, très nettement en plus. Celui-ci était alors très dur, du fait de la colère qu’elle ressentait alors. Ses yeux noisette étaient perçants, ses traits fins. C’est une jolie jeune femme, du même âge que moi à priori.

* "L'Ombre du souvenir", disponible depuis le 1er décembre 2019, à retrouver sur les liens suivants : 
L'Antre 
Amazon
La Fnac
TheBookEdition 

Retrouvez la liste complète des articles de l'Antre, triée par monde, en cliquant ICI.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire