Rammstein, "Sans titre" - L'Antre de Bloodwitch

jeudi 16 mai 2019

Rammstein, "Sans titre"



Pochette de l'album sans titre de Rammstein
Rammstein - Sans titre

Rammstein, LA référence allemande en terme de Metal Industriel. Indétrônable. Cela fait 25 ans que ça dure, et avec la tournée des stades qui débute ce mois-ci en Europe, ce n'est à priori pas prêt de s'arrêter. On peut dire que cet album, sans titre et qu'on dira donc éponyme, et qui sort demain, était plus qu'attendu. En effet, depuis "Liebe Ist Für alle Da", pas moins de 10 ans se sont écoulés. C'est énorme !

Fait important à signaler : depuis 25 ans que dure l'aventure de ce groupe, son line up n'a subi absolument aucune modification. C'est à saluer, car c'est rare ! Revenons à présent au sujet principal de cet article. Pour donner un premier aperçu de cet album, le groupe a décidé de nous pondre un clip du premier extrait de celui-ci, "Deutschland", le 28 mars dernier. Alors que les premières images avaient fortement agité la toile du fait que l'on pouvait y voir les membres du groupe en tenue de juifs prêts à être exécutés par les nazis, le clip entier a dépassé les 2 millions de vue dans les 24 heures qui ont suivi sa mise en ligne. Au moment où j'écris ces lignes, il est sur le point de dépasser les 50 millions de vues. Joli ! On peut se douter que l'engouement de départ a été suscité par l'agitation générée par les articles publiés par beaucoup de médias qui se sont en réalité retrouvés complètement à côté de la plaque. En effet, le bruit courait que le groupe voulait se faire de l'argent sur le dos de l'Holocauste, à cause des premières images montrant les membres en tenue de déportés sur le point d'être pendus par les nazis. En réalité, il s'agit plutôt d'une dénonciation de ce fait. Entre autres, car ce clip regorge de références historiques au sujet de l'Allemagne.

Pour ce nouvel album, on dispose de 11 morceaux dont le Community Manager de la page officielle sur Facebook s'est amusé à nous faire deviner les titres. En effet, le 17 avril dernier, il nous proposait cette petite liste qu'il fallait décrypter, chose qui fut rapidement faite : 

1. DEUTSCHLAND
2. RADIO
3. ZEIG DICH
4. AUSLÄNDER
5. SEX
6. PUPPE
7. +AS +CH ++E++ (-> Was Ich Liebe)
8. +IA+AN+ (-> Diamant)
9. WE++ WE+ (-> Weit Weg)
10. +A++OO (-> Tattoo)
11. +ALL++ANN (-> Hallomann)

C'est avec surprise que j'ai constaté, pour ma part, l'absence du titre "Ramm4", sorti il y a 2 ans déjà, et dont on ne dispose toujours d'aucun enregistrement studio à ce jour. Pour être honnête avec vous, je pensais que ce morceau, qui rassemble savamment un listing de pas mal des titres des morceaux les plus connus du groupe, était un avant-goût du prochain album. Que nenni... "Ramm4", c'est du Rammstein "habituel", si j'ose dire. L'album qui sort ce jour, c'est autre chose. "Deutschland" a su attirer la curiosité des fans et de ceux qui ont découvert le groupe après la polémique des premières images de son clip.  Pour ma part, j'ai trouvé le clip excellent, mais le morceau m'avait laissée sur ma faim. Quant au second extrait, "Radio", 28 millions de vues au compteur à ce jour, j'en ai davantage apprécié la saveur, mais j'attendais toujours de retrouver le grand Rammstein dont j'ai l'habitude.

Et donc, c'est avec fébrilité que j'ai débuté ma première écoute de ce nouvel album. Au final, je suis ressortie de là avec une étrange impression que le groupe s'est presque scindé en deux entités distinctes. Pour vous faire une image claire, j'ai eu la nette sensation que la première moitié n'a rien à voir avec la seconde, dont je n'ai pas retenu grand chose de positif, je dois l'avouer.

A mon sens, seuls les 5 premiers titres sont réellement dignes d'intérêt, avec une petite mention spéciale pour "Ausländer" qui se démarque par sa dimension très électro danse. Ca déroute, cependant je trouve que ça le fait bien quand même. Le morceau suivant, "Sex", est pas mal non plus. Quant à "Zeig Dich", dont j'ai appris qu'il devrait être le prochain clip du groupe, on soulignera la présence de choeurs qui passe bien. Oui, cette première moitié de l'album est pas mal, je dois le dire, et je reviendrai dessus avec plaisir. Notamment sur "Radio", qui n'est pas sans rappeler le groupe Kraftwerk, notamment par son clip.

C'est à partir du 6ème morceau que ça se gâte et ce, jusqu'à la note finale de l'album. Pas qu'ils ne sont pas intéressants, mais je m'attendais à autre chose. Clairement, je m'attendais à mieux. "Puppe", le 6ème titre, m'a énormément fait penser à du Lindemann, le projet solo de Till avec Peter Tägtgren. Mais surtout pas à du Rammstein. En fait, pour résumer, je me suis presque ennuyée lors de l'écoute à partir du 6ème morceau, et ce n'est pas le dernier, "Hallomann", qui m'a convaincue que cette galette se termine sur une bonne note. Tout comme "Diamant", aussi calme qu'un "Ohne Dich" sans en avoir pour autant la saveur, "Hallomann" contient des passages au violon. Cet instrument a beau être mon préféré, ça ne passe pas, ni pour l'un ni pour l'autre. Et je vous assure que ça me fait mal de devoir écrire ça !  Mais je dois être objective, cette seconde partie de cet album ne me marque pas. Du tout. "Tatto" a presque de quoi me convaincre que tout n'est pas à jeter sur cette seconde partie, mais c'est bien le seul titre à me donner ce sentiment.

Egalement, je me demande si tous ces morceaux ont été pensés pour du live, car ils ne me paraissent pas taillés pour ça. Habituellement, on repère aisément sur chaque album tous les titres qui deviendront grandioses en concert. Pas ici. Honnêtement, je me pose la question de savoir quels titres passeront bien cette épreuve. Peut-être "Radio" avec son refrain accrocheur. Et encore.

Pour finir, je dirai que je ne m'attendais pas à ce que Rammstein rattrape le niveau très haut placé de l'album "Mutter", sorti en 2001, qui reste à mon sens la galette la plus aboutie de la formation. Bien que je ne vous cache pas que j'en aie l'espoir à chaque annonce de nouvel album. Mais tout de même, après un "Liebe Ist Für Alle Da" pas mal, mais sans être pour autant mémorable comme ont pu l'être "Reise Reise" et "Rosenrot", je m'attendais à tellement mieux avec cet album mouture 2019. Au final, je ne retiens pas grand-chose de celui-ci, car malgré plusieurs écoutes, il n'y a vraiment que les deux premiers morceaux qui me restent en tête, mais c'est bien parce que j'ai déjà visionné les clips à plusieurs reprises auparavant. Alors oui, je vais le réécouter (juste, je passerai sur "Diamant" qui, vraiment, m'insupporte) ! Mais je sais dores et déjà qu'il ne fera pas partie du podium des meilleurs albums de Rammstein pour moi. Peut-être que j'attends trop de ce groupe...

Retrouvez la liste complète des articles de l'Antre, triée par monde, en cliquant ICI.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire