LAVEY : La Bible satanique - L'Antre de Bloodwitch

lundi 26 octobre 2015

LAVEY : La Bible satanique

Couverture de la Bible satanique d'Anton Szandor Lavey
La Bible satanique d'Anton Szandor Lavey

Avant toute chose, je tiens à préciser qu'il s'agit ici de présenter une forme de croyance, ou plutôt une philosophie. En aucun cas je ne suis engagée personnellement dans ce qui suit, cet article est uniquement à but informatif, au même titre que tous les autres. A présent que ceci est (je l'espère) clair, rentrons dans le vif du sujet :


Comme vu dans les articles précédemment publiés sur le sujet, le satanisme Laveyen repose sur des concepts très précis, à savoir des règles, des représentations, des fêtes, mais aussi des péchés qui n'ont rien à voir avec les 7 péchés capitaux que l'on connaît toutes et tous. En clair, la Bible satanique expose dans les grandes lignes la vision qu'Anton Szandor Lavey a du satanisme tel qu'il a voulu le façonner. Et d'ailleurs, pourquoi Lavey a-t-il nommé cette philosophie "satanisme" ? Eh bien, contrairement à ce que l'on pourrait penser, il ne s'agit pas là d'une lutte directe contre le christianisme (où Satan est l'ennemi suprême du croyant). En réalité, le satanisme Laveyen se pose contre toute forme de religion, d'où mon utilisation des termes "anti-religion" un peu plus haut. En effet, le mot "Satan" signifie littéralement "adversaire", et non "diable". Le satanisme Laveyen est l'adversaire à toute religion demandant de croire en une entité spirituelle, au profit de la croyance en soi-même. Les raisons du rejet religieux dont font montre les satanistes Laveyen sont :

* les Païens, Hérétiques et Sorciers brûlés au nom d'une religion
* les victimes des Croisades en "Terre-Sainte"
* les scientifiques tués pour leurs théories en opposition aux croyances religieuses
* les malades n'ayant pu être sauvés car la médecine était opposée à la "Volonté Divine"
* les fonds détournés par les religieux
* les mensonges afin de garder les fidèles

La Bible satanique est l'oeuvre majeure d'Anton Szandor Lavey. Publiée en 1969, son message premier est que l'être humain est son propre Dieu, en d'autres termes le sataniste Laveyen ne vénère aucune entité supérieure, mais lui-même. Il s'agit donc davantage d'une philosophie de vie que d'une religion (ou plutôt anti-religion), ne serait-ce que du fait qu'il s'agit de la seule qui ne demande aucune vénération divine. Rentrons un peu plus avant dans le détail de ce qu'est cette Bible, afin de mieux en comprendre les rouages. La Bible satanique est séparée en 4 parties, portant chacune le nom d'un des princes de l'enfer chrétien associé aux 4 éléments, et qui sont :

* Satan : le feu
* Lucifer : l'air
* Léviathan : l'eau
* Bélial : la terre

La Bible satanique contient, en plus de la philosophie de vie voulue par Lavey, toute une liste de rituels, classés en 3 parties :

* le rituel sexuel : pour l'accomplissement des désirs
* le rituel de compassion : pour venir en aide à soi-même ou à autrui
* le rituel de destruction : pour se libérer de sa haine et de sa colère contre autrui, en le détruisant de façon imagée (le satanisme Laveyen ne permet en aucun cas le crime)

De plus, la Bible satanique évoque 5 points comme étant les grands pôles du satanisme et qui sont :

* la stratification : ou l'élimination du mythe de l'égalité pour tous, car celui-ci entretient les "faibles" dans leur faiblesse, leur faisant croire qu'ils peuvent devenir aussi forts que les "forts" alors que c'est impossible. Littéralement, Lavey a écrit ceci, qui résume très bien ce point : "Nul ne devrait être protégé des effets de sa propre stupidité".

* la taxation stricte de toutes les églises : dans un but d'anéantissement de la dette nationale, il s'agirait de faire contribuer les religions quelles qu'elles soient. Lavey a résumé ce point ainsi :"Tant que l'inutile et l'incompétent sont payés, ils devraient être lourdement taxés".

* le renforcement des lois : afin de bannir toute forme de religion à entité spirituelle supérieure. Ici, Lavey met en avant le fait que les responsabilités incombent directement au responsable, c'est la Loi du Talion, la juste réciprocité du crime et de la peine qui s'ensuit. Pour faire plus clair, toute personne ayant été sanctionnée pour avoir influencé un crime sans en être directement responsable ne devrait pas en payer le prix, pour la bonne et simple raison que l'on est toutes et tous influencé(e)s par quelque chose ou quelqu'un, dans tout ce que nous faisons. Lavey résume cette partie ainsi : "Tout le monde doit subir les conséquences de ses propres actions, pour le bon ou le mauvais".

* le développement et la production de compagnons artificiels : que Lavey identifie lui-même comme étant "l'industrie la plus rentable depuis la télévision et l'ordinateur". Il s'agit là d'améliorer grandement la vie quotidienne du monde entier et de perdre moins de temps avec des choses futiles qui pourraient être faites autrement que par la main de l'être humain.

* la possibilité pour quiconque de vivre dans un environnement propice à la détente et au bien-être : comme alternative à l'homogénéisation. Lavey décrit ce dernier point comme étant "une occasion de sentir, voir, entendre ce qui est plus esthétique, sans l'ingérence de ceux qui polluent ou nuisent à cette option".

Voilà pour le résumé concis, mais je l'espère suffisamment complet pour que vous compreniez le mécanisme du satanisme Laveyen. Bien qu'Anton Szandor Lavey nous ait quitté le 29 octobre 1997, la Church of Satan existe toujours grâce à son héritière, à savoir sa propre femme, Blanche Barton. Elle est restée Grande Prêtresse de cette église jusqu'en 2002 avant de nommer Peggy Nadramia à ce rôle. Mais avant cela, en 1999, elle a lancé un appel aux dons afin de pouvoir racheter la "Chambre Noire", où plusieurs des rites notoires de Lavey furent réalisés. Elle a aussi rédigés plusieurs livres au sujet du satanisme Laveyen.

Retrouvez la liste complète des articles de l'Antre, triée par monde puis par ordre chronologique, en cliquant ICI.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire