Annabelle en vrai - L'Antre de Bloodwitch

jeudi 8 octobre 2015

Annabelle en vrai

L'affiche du film Annabelle
L'affiche du film

Chucky n'est pas la seule poupée sortie d'un film d'horreur à être adaptée d'une histoire réelle. Il y en a une autre, pratiquement toute aussi connue, et il s'agit d'Annabelle, la poupée du film du même nom sorti le 8 octobre 2014, soit il y a tout juste un an. Ce film relate les prémices d'une histoire réelle vécue par les célèbres enquêteurs Américains Ed Warren et sa femme Lorraine, respectivement démonologue et médium, tous deux auteurs de nombreux ouvrages. Mais venons-en aux faits, et commençons par la synopsis du film.
Le film, dont Lorraine Warren fut consultante, met donc en scène un couple, Mia et John Form, un couple tranquille. Ce dernier trouve une poupée vêtue d'une belle robe de mariée et décide de l'offrir à sa femme qui l'accepte, ravie. Peu de temps après, une secte satanique s'en prend à eux en pleine nuit, les agressant sauvagement. En faisant couler le sang du couple, la secte éveille ainsi l'âme d'un démon terrifiant, qui commettra bien des crimes. Bien sûr, ce film n'est pas conseillé aux âmes sensibles. Mais personnellement, ce que je conseillerais encore moins à ces mêmes âmes, c'est de découvrir l'histoire qui se cache derrière ce scénario, histoire bien réelle celle-ci. Mais si vous vous en sentez le courage, vous pouvez lire la suite.

La véritable histoire se passe en 1970, et deux jeunes élèves infirmières partent pour le Connecticut afin de continuer leurs études en colocation, à savoir Angie et Donna. Cette dernière se vit offrir une poupée de la marque Raggedy Ann par sa mère, et ce fut le début des ennuis. Rapidement, les deux étudiantes se rendirent compte que la poupée changeait de position toute seule. Au fil du temps, celle-ci se mit même à se déplacer en l'absence des colocataires, si bien que du lit dans la chambre le matin, elle pouvait se retrouver sur une chaise dans la cuisine le soir. Un mois après avoir reçu la poupée, Donna commença à trouver de petits mots éparpillés dans l'appartement. Elle montra ces messages au petit ami d'Angie, Lou, qui lui répondit qu'ils ne pouvaient provenir que de la poupée. Lou croyait dur comme fer au surnaturel, contrairement à Donna et Angie qui préférèrent croire qu'il s'agissait d'un simple plaisantin. Seulement, malgré les pièges qu'elles placèrent sur les fenêtres et les portes, la poupée se déplaçait toujours durant la journée et ce, sans aucun signe d'effraction.

Quelques temps plus tard, Donna retrouva la poupée tâchée de sang dans le dos et sur la poitrine. Elle contacta une médium afin de lui parler de la poupée. Celle-ci affirma que cette poupée contenait l'âme d'une petite fille du nom d'Annabelle Higging, retrouvée morte dans un champ, à l'endroit même où la colocation de Donna et Angie avait été bâtie. Annabelle demandait de l'aide à travers cette poupée, car la construction l'empêchait dorénavant de jouer. Alors que leur ami Lou leur suggéra de se débarrasser de la poupée, Donna refusa, arguant que cela équivaudrait à se débarrasser de l'âme d'une petite fille morte. La poupée n'apprécia pas les paroles de Lou, et s'en prit à lui le soir-même, l'étouffant pendant son sommeil. Fort heureusement pour lui, il se réveilla au matin, et crut qu'il n'avait fait qu'un mauvais rêve, mais prévint tout de même Angie et Donna. La poupée l'agressera une seconde fois chez Donna et Angie, alors qu'il y est présent avec cette dernière. Il s'en sortira avec 7 traces de griffure sur le torse. Les deux étudiantes prirent ensuite contact avec un prêtre, le Père Hegan, qui relata l'histoire à son supérieur, le Père Cooke. C'est lui qui prit ensuite contact avec Ed et Lorraine Warren.


Photo de la vraie Annabelle et de celle du film
La vraie Annabelle à gauche, celle du film à droite

Les époux Warren découvrirent rapidement qu'Annabelle Higging, cette petite fille dont l'âme était soit disant enfermée dans la poupée, n'a jamais existé. Ils se mirent à penser que ce ne pouvait qu'être l'oeuvre d'un démon, démon qui se renforça au fur et à mesure que les deux étudiantes prêtaient attention à la poupée, comme le leur demandaient les mystérieux messages qu'elles trouvaient. La médium qu'elles avaient fait venir auparavant avait renforcé la présence du démon, autorisant celui-ci à prendre pleinement possession de la poupée. Les Warren chargèrent le Père Cooke d'exorciser les lieux, sentant que le démon y était bien présent. Les Warren emportèrent ensuite la poupée avec eux, et le trajet se passa très mal. Les freins ne répondirent plus, manquant d'engendrer un accident pour le couple. Ed prit la décision de bénir immédiatement la poupée et arrêta sa voiture pour ce faire. Il n'eut plus de difficulté pour conduire après cela.

Dans les temps qui suivirent, les Warren furent témoins de scènes de lévitation et de déplacements de la part de la poupée. Un chat noir fit même son apparition à ses côtés, et des grognements se faisaient entendre dans la maison. Un prêtre, le Père Bradford, leur rendit visite un jour, et devant l'histoire racontée par Ed au sujet de la poupée, il prit celle-ci et lui intima l'ordre de rester ce qu'elle était, à savoir une simple poupée de chiffon ne pouvant faire de mal à personne. Sur le chemin de son retour, sa voiture fit une embardée qui faillit le tuer, heureusement il s'en sortit. Quand il retourna à la maison des Warren alors que ceux-ci donnaient une réception, il discuta en tête à tête avec Lorraine dans une pièce à part, en présence de la poupée. Ils furent témoins de l'explosion d'un collier de dents de sanglier qui décorait l'un des murs. Une photo fut prise ce soir-là, et montra à son développement qu'au-dessus de la poupée se trouvait 2 points lumineux pointant le père Bradford.

Par la suite, alors qu'un détective de police était présent dans la maison des Warren pour travailler avec Ed sur une affaire de meurtre, Ed le laissa seul. Le détective quitta précipitamment la maison quelques secondes plus tard en hurlant que la poupée, alors présente dans la pièce, était vivante. Suite à cette nouvelle mésaventure en rapport avec la poupée, les Warren décidèrent de l'enfermer dans une vitrine en verre surplombée d'un crucifix et fermée à double tour. Chaque semaine, un prêtre revient afin de bénir la pièce. On peut rendre visite à la poupée, qui se trouve dans le Musée de l'Occulte, chez Lorraine Warren à Monroe (Ed étant décédé en 2006). Cependant ce n'est pas elle qui vous encouragera à la regarder dans les yeux, se refusant elle-même à le faire.

2 photos de Lorraine Warren avec la véritable poupée, l'une prise dans les années 70, l'autre de nos jours
Lorraine Warren avec la véritable poupée, dans les années 70, et de nos jours

Retrouvez la liste complète des articles de l'Antre, triée par monde puis par ordre chronologique, en cliquant ICI.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire