- L'Antre de Bloodwitch

jeudi 7 mai 2020

Stéphane Bourgoin, un mythe s'effondre... ou presque !

La criminologie
La criminologie, un univers particulier

Vous le savez si vous vous êtes intéressé(e) à la longue liste d'articles qui figurent sur cet Antre, je m'intéresse à la criminologie et ce, depuis pas mal d'années à présent. L'origine de cet intérêt, je ne saurais l'expliquer, je pourrais juste en dire que je m'intéresse à la psychologie de ces personnes, j'essaie de comprendre pourquoi et comment elles en sont arrivées aux crimes atroces qu'elles ont commis. J'ai fait beaucoup de recherches sur plusieurs de ces personnalités, dont certaines très connues (vous pouvez par exemple lire mon article sur la Demoiselle de la Mort Aileen Wuornos, celui sur le Cannibale de Milwaukee Jeffrey Dahmer, ou encore celui sur le Vampire de Sacramento Richard Trenton Chase). Pour rédiger ces articles, je me suis servie de bien des sources, dont des articles de journaux (américains pour la plupart), et j'ai tout réécrit à ma sauce, en tentant d'être au plus près de ce qui s'est réellement passé pour ces personnes ainsi que pour leurs victimes. C'est ainsi que je procède.

samedi 25 avril 2020

Le Fléau de Breslau

Affiche du film le Fléau de Breslau
Le Fléau de Breslau

Derrière ce nom qui ne paie pas de mine, "Le Fléau de Breslau" cache un policier mêlé d'un thriller à la sauce polonaise. Sorti sur la plateforme Netflix le 22 avril dernier, il y a donc tout juste quelques jours, il a été réalisé par Patryk Vega et met principalement en scène deux actrices répondant aux noms Iwona Bielska et Malgorzata Kozuchowska.

vendredi 17 avril 2020

Bloodwitch Luz Oscuria, "Le Novae Terrae, tome 2 : La Guerre du Pouvoir"

"Le Novae Terrae, tome 2 : La Guerre du Pouvoir", par Bloodwitch Luz Oscuria
"Le Novae Terrae, tome 2 : La Guerre du Pouvoir", par Bloodwitch Luz Oscuria

Pour cette année 2020, je vous avais promis une trilogie. C'était ici https://www.lantredebloodwitch.com/2020/01/le-projet-2020.html. Puis sont arrivées les premières informations concrètes à son sujet, ICI. Le premier tome de cette trilogie, que j'ai baptisée le saga du Novae Terrae, a finalement vu le jour le 18 mars dernier, chez mon imprimeur habituel TheBookEdition, ainsi que sur Amazon en broché et en ebook Kindle. Sous-titré, "La Guerre du Sang", cette première partie donnait les bases de la revisite de l'Histoire réelle que je vous proposais, saupoudrée de Vampires, de Sorcellerie, et de mortels entre les deux.

dimanche 29 mars 2020

Bloodwitch Luz Oscuria, "Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", extrait n°3

Couverture de "Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", de Bloodwitch Luz Oscuria
"Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", de Bloodwitch Luz Oscuria

     Pendant ce temps, du haut de sa tour qui ressemble bien plus à une vieille bâtisse qu’à un château, la grande et svelte Eleonore doute. Sa seule piste pour mettre la main sur ce qu’elle cherche depuis si longtemps est un homme qui ne semble pas au fait de quoi que ce soit. Il est pourtant impossible qu’il ne sache rien. Quand elle lui a évoqué l’objet qu’elle convoite, il aurait dû réaliser de quoi elle parlait, il aurait dû tressaillir au moins, prendre la fuite au pire. Et elle l’aurait certainement rayé de la surface de la Terre pour cet affront. Ce qu’elle aurait sans nul doute regretté ensuite, puisqu’il est sa seule chance d’arriver à ses fins.

dimanche 22 mars 2020

Bloodwitch Luz Oscuria, "Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", extrait n°2

Couverture de "Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", de Bloodwitch Luz Oscuria
"Le Novae Terrae, tome 1 : La Guerre du Sang", de Bloodwitch Luz Oscuria


     A la fin de la Seconde Guerre mondiale, Eleonore avait quitté Lille, après avoir retourné la ville dans tous les sens sans parvenir à trouver le nom de la lignée des Chasseurs, ni même le fameux « Novae Terrae ». Elle se mit en quête de partir à la recherche de Vampires sans crocs tout comme elle, convaincue que ceux-ci, s’ils existent, pourraient l’aider. Elle connaissait déjà la légende des Incubes, ces démons masculins réputés pour abuser des femmes dans leur sommeil, ainsi que leurs homologues féminines nommées Succubes. Elle qui n’avait encore jamais traversé les frontières de l’Europe, s’était rendue compte que ces créatures n’étaient qu’imaginaires.