LAVEY - L'Antre de Bloodwitch

lundi 19 octobre 2015

LAVEY

Photo d'Anton Szandor Lavey, fondateur de l'Eglise de Satan
Anton Szandor Lavey, fondateur de l'Eglise de Satan 

Anton Szandor Lavey, de son véritable nom Howard Stanton Levey, est né le 11 avril 1930 à Chicago et décédé le 29 octobre 1997 à San Francisco. Fondateur de l'Eglise de Satan et plus largement du satanisme moderne, il est l'auteur de la "Bible satanique" publiée en 1969.
Parmi les décisions majeures de Lavey, il déclara le 30 avril 1966, nuit de Walpurgis et qui est en passant une ancienne fête celtique, l'an premier de l'ère satanique. A cette occasion, les médias lui donnèrent pour surnom le "Pape noir". Il commença alors à présider des cérémonies de baptêmes et de funérailles sataniques.

Sa vision du satanisme prône le pouvoir de l'être humain et l'indulgence des plaisirs terrestres. Dans la satanisme moderne Laveyen, Satan est vu comme un symbole des valeurs de notre monde. Le satanisme de Lavey s'inspire notamment des idées d'Aleister Crowley, précurseur du satanisme moderne et qui fut écrivain, occultiste et astrologue. La philosophie Laveyenne n'est pas un culte à Satan comme le satanisme théiste, et ne se rapproche pas non plus du Luciférisme. Il n'y a là aucune vénération d'une quelconque entité, qu'elle soit divine ou démoniaque. Dans sa vision des choses, l'être humain est son propre dieu, et ne doit être soumis à rien, et surtout pas aux dogmes religieux tels que nous les connaissons. Il s'agit d'une philosophie de vie, que Lavey a mis au point à partir de ses propres observations du comportement humain, mettant en avant l'intelligence et la capacité de pouvoir juger seul, plutôt que la soumission à un dieu. Vous l'aurez compris, le satanisme Laveyen prône avant tout l'indépendance d'esprit et d'actes ainsi que l'individualisme. Le Satanisme porte son nom depuis peu. Nombres d'ouvrages ont été publiés par Lavey, dont "La Sorcière complète (The Compleat Witch)" (1970), "Les Rituels sataniques (The Satanic Rituals)" (1972) et "Le Cahier de notes du Démon (The Devil's Notebook)" (1972). 

Puis c'est en 1980 que le Satanisme connut un regain avec la parution du livre "Michele Remember". Une jeune fille publie ses mémoires refoulées des rituels sataniques que lui faisaient subir ses parents dans son enfance. À partir de ce moment, les médias emboîtèrent le pas et pendant des années les récits sataniques abondent. Au point tel qu'en 1988 Geraldo Rivera, qui avait à l'époque un "Talk Show" très populaire aux Etats-Unis, fit une émission spéciale intitulée "Exposing Satan's Underground". Les médias y allèrent de plus belle et les églises suivirent le mouvement en dénonçant Satan et ses œuvres. Si bien qu'en avril 1989 il fut jeté à la face du monde l'existence du satanisme. Il fut à ce moment connu de tous, et ce fut l'éveil public du satanisme. Toute cette publicité a créé beaucoup de problèmes. Non seulement cela servit à faire connaître Satan au monde en tant que religion (ce qui est une grossière erreur puisque c'est bien au contraire une anti-religion), mais donna à certains l'occasion de tirer profit de la situation et à jeter le discrédit sur tous ceux qui par après voulaient dénoncer Satan et ses œuvres.

C'est grâce à toute cette publicité et spécialement à la suite de l'émission de Géraldo Rivera à laquelle il avait été invité que le psychiatre Bennet Brown devint la principale compétence en matière de lien entre les troubles caractériels des personnalités multiples et les sévices rituels, principalement les sévices de rituels sataniques. Grâce à cela, certains psychiatres dont le Dr Brown ont profité du système de santé. Prenons par exemple un cas bien connu en psychiatrie, une patiente du Dr Brown, Meredith Schreiner, mariée et mère de deux enfants. Elle fut internée, diagnostiquée personnalités multiples suite à des sévices rituels sataniques qu'elle aurait subi dans son enfance. On lui fit croire que la secte l'avait programmée pour s'autodétruire si elle révélait ses secrets. Elle fut séparée de son mari et de ses enfants pendant 5 ans. Elle subit des séances d'hypnose et de lavage de cerveau, on utilisait des drogues pour essayer de lui faire revivre ses supposés personnalités multiples. Il lui fallut des années pour s'en remettre. En 1989, une foule de personnes furent internés pour les mêmes raisons. Après certaines recherches par des personnes chargées de vérifier les réclamations d'assurance, on s'aperçut que toutes ces personnes avaient une très bonne assurance médicale qui couvrait pratiquement tous les frais possibles, et certains psychiatres en ont profité pour soutirer des millions du système de santé.

La Miviludes (Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires) a publié un rapport en mars 2008 montrant que le nombre d'adeptes se montait alors à un environ de 25.000 personnes, dont 80% sont âgées de moins de 21 ans. Un des membres du groupes "Sociétés, Religions, Laïcités" du CNRS, un temps associé aux travaux de la Miviludes, protesta énergiquement contre ce rapport, indiquant qu'il ne pouvait y avoir plus d'une centaine de satanistes avérés en France, la plupart étant des satanistes Laveyens plutôt que des théistes.

Les articles de cette catégorie concerneront tous des extraits de la "Bible satanique" écrite par Anton Szandor Lavey. La partie centrale de ce que vous venez de lire a été publiée originellement le lundi 20 juin 2005 sur http://nightwitch.tooblog.fr, vous n'en trouverez pas de version plus ancienne. Comprenez par là que si vous retrouvez cette partie ailleurs, vous saurez que ce n'est qu'une simple copie de mon propre travail.

Retrouvez la liste complète des articles de l'Antre, triée par monde puis par ordre chronologique, en cliquant ICI.